Album du mois: Arctic Monkeys – Suck it and see

Deux après la parution de l’album Humbug à l’accueil mitigé, les lads de Sheffield, les Arctic Monkeys reviennent avec un déjà quatrième album au titre osé: “Suck it and see”.

C’est déjà le cinquièment album en 5 ans pour leur leader et songwriter Alex Turner, qui outre les albums des singes de l’arctique a également publié la bande originale du film Submarine, et l’album des Last Shadow Puppets avec son compère Miles Kane. Autrement dit il est l’un des auteurs les plus prolifiques de sa génération.

L’album démarre fort avec le puissant mais efficace “She’s thunderstorms” puis vient l’un des joyaux pop du disque qu’est “Black Treacle” avec son refrain catchy et son riff malin.

Malheureusement l’album baisse un peu en qualité par la suite avec notamment un durcissement de son son comme sur les titres “Brick by brick” chanté par le batteur Matt Helders ou encore le single stoner “Don’t sit down because I’ve moved your chair” qui n’auraient pas dépareillé sur l’album précédent, Humbug.

Néanmoins c’est une seconde moitié d’album époustouflante qui nous attend avec ainsi les bijoux de pop mélodique tels que “Love is a laserquest” ou encore “Suck it and see”.

On y retrouve également un superbe titre, déjà paru sur la B.O du film Submarine, à savoir  “Piledriver Waltz” qui contient certainement les plus belles paroles de l’album “if you try to walk on water, make sure you’re wearing comfortable shoes”.

C’est donc un retour en forme certain du groupe et qui permet d’affirmer encore, comme si cela était encore nécessaire, qu’Alex Turner, en plus d’être un parolier de talent, est sans doute le meilleur songwriter anglais de sa génération.

Dj Marco : 8/10

Pour télécharger le podcast du mois, c’est ici que ça se passe: http://www.mediafire.com/?mpa69uu69b6dug9 et pour l’écouter c’est ici:

 

 

 

Publicités